mes trucs

Here comes the S.E.R.U.M

Salut à toutes et à tous… et Joyeuses Pâques.

Aujourd’hui,  très vite fait je vous propose un tout petit système de jeu destiné à boucher les trous de vos soirées rôlistes mal engagées, qu’il s’agisse de l’annulation de dernière minute d’un(e) participant(e), d’un manque de temps de préparation en amont, d’un coup de flemme ou tout simplement d’une meute de potes débarquant sans prévenir.

Voici donc le S.E.R.U.M, ou plus pompeusement Système d’Emulation Rôliste Universel Minimaliste (comme tout ce que je fais, ça sort parce que j’y pense et me dis « allé ! », aussi vous demanderai-je de faire preuve d’un peu d’indulgence quant à ce nom provisoire).

Nous parlons ici de quelque chose qui n’a pas vocation à révolutionner quoique ce soit, mais juste dépanner en cas d’urgence et qui me trotte dans la tête depuis deux ou trois jours. Pour les connaisseurs, vous identifierez sans peine une grosse influence d’Abstract Donjon dans l’utilisation des « réserves » et la flexibilité de la chose, toutefois ici beaucoup plus orienté improvisation.

Abstract c’est le bien

Comme je l’ai dit plus haut, c’est tout frais dans mon esprit, mais je me dis qu’avec un petit peu de boulot, de playtests et d’équilibrage, il est possible d’en faire quelque chose de satisfaisant et facile à prendre en main. Je vous propose donc ici la version pré-alpha de chantier, dans laquelle je pose juste les grandes bases histoire de…

  Si je vous le propose à un stade aussi peu avancé, c’est d’une part pour me forcer à persister sur le développement de mon idée (sinon, ça fera comme pour tant d’autres avant, c’est à dire perdu dans les limbes de ma petite cervelle) et d’autre part, pour voir avec vous si un « système de dépannage idéalement acquis en 10 minutes » peut paraître pertinent à des rôlistes autres que moi.

Alors tu vois petit, d’ici 5 ans on aura plus que 12 étages à faire pour être bon… seul truc, les premiers locataires arrivent dans 3 jours

Dans l’idée, je suis contre les systèmes génériques, considérant qu’un jeu développant un univers qui lui est propre se doit de soutenir le propos avec des règles prolongeant son thème… maiiiis…

Ici, pas d’univers… Juste une mécanique visant à émuler le développement d’une fiction du type Pop Culture (série, manga, roman pulp…) sur le pouce, le temps d’un one shot. Le document fait actuellement 3 pages et ne devrait pas dépasser 5 à 8 pages une fois illustré d’exemples et complété par quelques précisions mécaniques.

N’hésitez pas à laisser des commentaires (ici, sur la page Facebook du site, par mail ou par messenger) si vous trouvez ça complètement débile, incompréhensible, cool, mal branlé (bon ça, j’y travaille déjà de mon côté ) ou parfaitement inutile.

Je vous laisse maintenant en compagnie du S.E.R.U.M et vous dis à très bientôt pour les inévitables moult versions de chantier à  venir.

1 réflexion au sujet de “Here comes the S.E.R.U.M”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s